Regarder en arrière

Bol montagnes cru

J’ai l’impression que c’était encore hier. J’installais mon premier atelier en Picardie, j’ouvrais ma boutique en ligne, je cousais, je faisais de la céramique, je me cherchais. Beaucoup. Parfois, je suis prise de nostalgie et je relis quelques posts de mon précédent blog (qui était intégré à ma boutique en ligne). Déjà tant de chemin parcouru.

Il y a toujours des moments où l’on a l’impression de ne plus avancer. Étant une grande impatiente, cela m’arrive très souvent. Dans ces moments là, il me semble toujours bon de se rappeler le chemin que l’on a parcouru. C’est là qu’un blog est un outil précieux. Une sorte de journal qui retrace tous les évènements marquants, les orientations dans un travail, les projets commencés et jamais finis, les réalisations dont j’ai (un peu) honte maintenant. Bref c’est un véritable trésor.

C’est aussi là que je constate que dans cette course effrénée, cela fait déjà bien plus de 3 ans que j’ai démarré mon activité. Que de changements depuis. Que de projets, questionnements par lesquels je suis passée. Les remises en question, le doute, sont autant de choses avec lesquelles il faut avancer quotidiennement.

Je me rends compte que mon changement assez récent d’orientation était nécessaire et depuis que je l’ai mis en place, j’ai vécu comme une sorte de renouveau, pour ne pas dire de renaissance. C’est comme si, je m’étais démarrais à nouveau mon activité. Ce qui fait que, souvent, j’oublie que j’en ai pas mal parcouru du chemin déjà.

Il me faut faire ce bilan que je pense très positif dans l’ensemble. Je me sens vraiment plus épanouie depuis que je me suis concentrée sur mon activité de céramiste. Le gros point négatif, est la boutique en ligne, qui est un peu laissé à l’abandon. Il est vrai que je me concentre davantage sur les expositions locales situées en Alsace. Partant de plus en plus vers de la pièce unique, cela me semble logique de faire davantage d’expositions. Mais je ne veux pas abandonner l’opportunité d’acquérir mes pièces en ligne pour celles et ceux qui n’habitent pas la région.

Il me faut essayer d’équilibrer un peu l’ensemble maintenant. Les deux mois d’été qui arrivent vont me faire du bien. Ils vont être l’occasion de me poser un peu, de prendre le temps de faire certaines choses laissées de côté, avant de commencer la grosse période de fin d’année et ces multiples expositions.