Au bord de l’eau, il y a des ragondins

Mon projet (qui m’enthousiasme beaucoup) de coupelles sur le thème du Bord de l’eau avance. Chaque coupelle est différente avec des animaux représentatifs de la diversité de cette faune. Ainsi j’en ai fait avec des grenouilles, des hérons cendrés (ou pas), des canards, des cygnes, des loutres, des martins pêcheurs et… des ragondins !

Coupelles au bord de l'eau

Coupelle au bord de l'eau ya des ragondins

Ragondin zoom

Les photos ont été prises juste après les finitions et avant la première cuisson.

Contorsion

Dans la lignée des plats ornithorynques, j’aime l’idée de travailler sur des animaux qui sont contorsionnés pour suivre la forme de l’assiette. Sur celui-ci, j’ai travaillé sur une otarie.

Plat Otarie

Suite de la série sur les ornithorynques avec une assiette plate cette fois.

Assiettes plate ornithorynque

Ils s’agit de pièces crues qui n’auront leurs couleurs définitives qu’après cuisson haute température.

Empreintes de créateurs – 25, 26, 27 avril à Haguenau

Empreintes_de_createurs_progr2014_1

Après la reprise des expositions avec les Journées européennes des métiers d’art début avril, je continue avec cette superbe exposition : Empreintes de créateurs organisée par la FREMAA, fédération régionnale des métiers d’art d’Alsace. Chaque année, cet organisme prépare une nouvelle édition de cette exposition vente.

Empreintes_de_createurs_progr2014_2

L’endroit n’est pas fixe. L’année dernière celle-ci avait lieu à Turkeim. Pour cette édition, c’est la ville d’Haguenau qui accueille l’événement dans belle salle du Grand Manège situé rue des Chevaliers. 45 créatrices et créateurs seront présent/es à cette exposition. Des animations sont également organisées. Vous pourrez y retrouver mon travail car j’ai eu la chance d’être sélectionnée pour participer. J’en suis vraiment ravie ! J’espère vous y voir nombreuses et nombreux.

Empreintes de créateurs détails

Dans le fond d’un bol, il y a…

Le Bol Coudecoeur a été le tout premier bol que j’ai réalisé avec une petite chose au fond et qui, dans celui-ci, se révèle avec le fond de thé/café. J’avais commencé à intégrer des animaux dans des assiettes/bols avec la Collection Abeilles.

L’année dernière, j’ai pour la première fois eu une demande pour réaliser deux bols avec des petits animaux au fond. Pour les animaux, le choix de la cliente s’est porté sur un mouton et un chat avec des yeux un peu globuleux.

Bol-Mouton

Bol-chat

Puis une amie m’a commandé un bol avec un petit T-Rex au fond pour un cadeau.

Bol T-rex

Bol T-rex 2

Bol T-rex 3

Puis pour la fin de l’année, j’ai eu d’autres commandes personnalisées du même type avec notamment une pieuvre, une taupe ou encore un hibou ! Toujours pour des cadeaux.

Bol Pieuvre

Bol Taupe

Bol Hibou

C’était à chaque fois des vrais petits défis et les résultats me plaisaient vraiment bien. J’ai pense intégrer à mes pièces disponibles à la vente quelques bols sur ce principe là avec des animaux choisis comme le hibou par exemple qui me plait bien, mais également un travail sur les végétaux, branches d’arbres par exemple (que j’affectionne particulièrement).

Journées européennes des métiers d’art – 4, 5, 6 avril

JEMACe sera ma toute première exposition de l’année et ça se passera dans mon atelier à Strasbourg ! C’est la première année que j’ai un atelier digne de ce nom en avril et donc que je peux participer aux Journées Européennes des métiers d’art. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas le principe : il s’agit de trois journées durant lesquels les artisan/es et artistes des métiers d’art ouvrent les portes de leurs ateliers au public et ce, à l’échelle de l’Europe ! C’est une façon de faire découvrir ce qui se cachent dans ces endroits souvent perçus comme mystérieux et parler de nos métiers. Il y a souvent des démonstrations et des expositions-ventes. Il est possible de réaliser un parcours en allant voir la liste des ateliers sur le site des JEMA.

L’événement se déroulera les vendredi 4, samedi 5, dimanche 6 avril 2014 de 10h à 19h en continu. Dans mon atelier, je vous présenterai mon travail mais pas que. J’ai pour invitée, une autre céramiste strasbourgeoise : Virginie Gallezot. Ensemble, nous vous présenterons nos travaux respectifs dans une petite exposition installée dans la grande salle de mon atelier, mais également une petite exposition avec photographies explicative d’une technique que nous utilisons toutes les deux pour certaines de nos pièces : le coulage. Cette présentation sera accompagné de la possibilité d’essayer par vous même.

Pour plus d’informations (notamment l’adresse et les modalités d’accès) sur cet événement, je vous invite à consulter ma page des Expositions en cours et/ou à venir. C’est désormais à cet endroit que vous pourrez consulter toutes mes futures expositions. Au plaisir de vous voir/rencontrer pour celles et ceux qui pourront venir !

Au bord de l’eau – Premier essai

Voici le tout premier essai d’une nouvelle série de coupes uniques découpées sur le thème du bord de l’eau. La porcelaine mate alliée à une tâche de couleur assez indéfinissable entre le bleu, le vert et le gris pour évoquer une petite mare. Le résultat me plaît vraiment beaucoup et je suis très enthousiaste pour ce projet. J’essayerai d’autres émaux des plus ou moins clairs en fonction du bord d’eau évoqué : mare, lac, mer, etc.

Au bord de l'eau

Au bord de l'eau 2

Un tout nouveau départ

Arbre déracinéParce que « Travail acharné sans s’arrêter » rime avec « Malade tout le mois de Janvier », la reprise a été un peu difficile et j’ai été absente un long moment du blog. Aujourd’hui, cela fait un peu plus d’un mois que j’ai repris de façon active l’atelier. Je me suis occupée de mes petites commandes passées il y a un petit moment et j’ai commencé à mettre en place ce que je vous avais annoncé dans le billet Les nouvelles orientations de L’écharlotte. Je le mets en application mais avec un peu plus de radicalité que prévu (je crois que je suis assez incapable de fonctionner autrement) et finalement cela a encore un peu évolué d’une façon qui me convient encore mieux.

Effectivement, j’ai, après avoir longtemps hésité, décider d’arrêter complètement le travail textile, du moins pendant un temps. Je ne sais pas si je referais d’autres créations en tissu dans le futur, mais pour le moment, j’ai choisi de tout stopper. Ça peut sembler un peu brusque, mais j’en ressens vraiment le besoin. Mes envies de tout reprendre à zéro ont été très fortes ces derniers mois et il est temps de les écouter en partie.

Mon travail textile m’a beaucoup apporté et même si les projets envisagés dans ce domaine sont encore nombreux, je ne ressens pas l’envie de les continuer pour le moment. J’ai le sentiment que je suis arrivée au bout de quelque chose dans ce domaine. Du coup, il est temps pour moi de tenter l’expérience qui m’a toujours fait très peur, de me lancer sur le chemin de la céramique.

Ainsi je vais davantage pouvoir expérimenter et aller vers de la pièce unique. Très honnêtement, je ne sais pas si cela va fonctionner et si je vais pouvoir en vivre, mais il est temps de le tenter. Peut-être que le textile interviendra dans certaines pièces, mais ce sera sûrement loin des pièces actuelles.

J’ai également décidé de démarrer des cours. J’anime déjà un petit atelier céramique avec les enfants d’un internat strasbougeois, et je pense chercher à donner d’autres cours de ce type. Je prévois d’instaurer un stage adultes jours une fois par mois en compagnie d’une amie céramiste afin de mettre nos compétences en commun. Ce n’est pas encore très défini, mais c’est envisagé.

Mon changement d’orientation avait besoin aussi d’être visuel. C’est pourquoi, j’ai réalisé un nouveau site qui s’appelle tout simplement Charlotte Heurtier. Il ne s’agit pas d’une boutique en ligne, mais simplement d’un site vitrine, un portfolio qui me permet de lister mes projets même ceux qui ne sont plus en ligne. Sur ce nouveau site, je mettrais toutes mes pièces notamment uniques.

Dans tout mon cheminement, il m’a paru important d’avoir un nouvel espace d’expression qui ne soit pas sur ma boutique en ligne et sur lequel je pourrais partager photos de pièces en cours de réalisation, pensées du moment, etc. Je fais déjà un peu cela sur les réseaux sociaux, mais c’est plus instantané et les choses publiées partent vite. J’ai donc ouvert ce nouveau blog que j’ai appelé Chamottée. Sur Facebook, le nom de la page que certain/es d’entre vous suivent peut-être, changera pour devenir Charlotte Heurtier.

L’écharlotte sera toujours ma boutique en ligne sur laquelle je vendrais la plupart de mes pièces, mais certainement pas toutes. Elle sera davantage consacrée aux petites séries plutôt qu’aux grosses pièces uniques. L’esthétique du site va surement évolué à un moment donné afin de suivre un peu le design que j’ai voulu un peu ressemblant entre le portfolio et le blog.

Voici donc sur quoi j’ai travaillé ces derniers temps en plus de mes pièces. Ça fait beaucoup de changements, j’en suis consciente, mais j’en avais vraiment besoin. J’espère que vous plaira autant qu’à moi et je vous remercie à toutes et à tous de me suivre et peu importe où !